DISSOLUTION DU CID PICARDIE

Un jalon historique vers le regroupement

Les clubs du C.I.D Picardie, réunis en Assemblée Générale extraordinaire ce samedi 22 juin, ont décidé sa dissolution.

Cette décision collective a été prise à l’unanimité des clubs présents et représentés. Elle est l’aboutissement d’une année de dialogue, organisé par le Comité Directeur. Celui-ci a mis en place un processus de concertation continu, qui s’est notamment appuyé sur les travaux du groupe de travail nommé après présentation d’un projet de fusion des organismes territoriaux lors des Assemblées Générales de la Ligue et des C.I.D de la rentrée 2023.

C’est aussi la fin d’un processus de transition, amorcé dès 2014, où il avait été décidé de maintenir temporairement des C.I.D rendus optionnels par la réforme de l’organisation territoriale. Ainsi se concluent donc deux olympiades de rapprochement continu et de travail en commun, de partage d’un certain nombre de “grands dossiers” (passages de grades, formation, communication), qui ont permis d’apprendre à ne faire qu’un.

En choisissant la modalité de la dissolution (plutôt par exemple que celle de la “fusion-absorption” ou de la “fusion-création”), les clubs de Picardie ont ainsi pu décider une répartition des actifs entre chacun des clubs.

Les clubs des 3 départements (Oise, Somme et Aisne) ne sont désormais plus rattachés qu’à la seule Ligue Hauts de France. C’est ainsi une véritable simplification administrative qui est mise en place. Celle-ci permettra d’éviter de multiplier les Assemblées Générales, les élections, les réunions ; et de réaliser des économies. Elle permettra, surtout, de concentrer dans un même collectif l’ensemble des pratiquants volontaires, avec l’objectif d’une meilleure harmonisation / coordination – et d’une action commune.

Pour la saison prochaine, un calendrier “de continuité” est mis en place autour des propositions de la Commission Technique du C.I.D. C’est la nouvelle équipe, élue en octobre 2024, qui aura à charge de bâtir, pour la saison 2025-2026, un calendrier propre, autour des nouvelles orientations techniques qu’elle se donnera, en visant à une répartition concertée des activités sur l’ensemble du territoire.

Le futur Comité Directeur de la Ligue aura à cœur d’être proche de tous les clubs, comme l’a été l’équipe actuelle durant l’olympiade écoulée.